Affection Longue Durée

Dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’affections de longue durée (ALD), le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient. La prescription concerne des activités physiques adaptées et non de la rééducation.

Ces séances d’activité physique adaptée ne sont pas remboursées par l’Assurance Maladie même si elles font l’objet d’une prescription médicale en revanche, elles peuvent être prises en charge par certaines collectivités ou par certaines mutuelles. La Haute Autorité de Santé reconnaît depuis 2011 le bénéfice pour les patients atteints de maladies chroniques de la prescription d’activité physique comme thérapeutique non médicamenteuse.

 

 

Les bénéfices de pratiquer une activité physique régulière en général :

  • Très bénéfique pour la santé du cœur, du corps et de l’esprit

  • Réduit les symptômes de dépression et d’anxiété

  • Améliore le bien-être psychologique et physique

  • Entraine des effets bénéfiques sur le sommeil

Les bénéfices de pratiquer une activité physique régulière chez les personnes atteintes de maladies chroniques :

  • Prévention des maladies cardio-vasculaires

  • Prévention du diabète  ➔  l’activité physique participe au traitement du diabète car elle contribue à faire diminuer la glycémie et permet ainsi de mieux la contrôler

  • Réduction du risque d’obésité  ➔  l’activité physique stimule l’utilisation par le muscle du glucose et des acides gras qui sont tous deux facteurs de prise de poids

  • Prévention de certains cancers  ➔  une activité physique, d’intensité modérée ou élevée, réduit le risque de cancer du côlon et du rectum, du poumon et du sein (étude INSERM, 2006)

  • Prévention de l’arthrite  ➔  la pratique régulière d’une activité physique est essentielle au maintien de la force des muscles et au bon fonctionnement des articulations

Adapter la prescription d’activité physique

Pour la plupart des cas, les principales barrières à la pratique de l’activité physique sont liées à la maladie elle-même (douleurs, fatigue, effets secondaires de certains traitements). La démarche repose sur l’évaluation initiale du niveau d’activité physique du bénéficiaire et sa tolérance à l’exercice par un entretien et des tests simples. Par la suite, nous serons à même d’adapter au mieux nos programmes d’activités physiques en fonction des capacités physiques et de la pathologie du bénéficiaire.

 

Que vous soyez un particulier, un responsable de structure accueillant un public atteint de maladie chronique, un proche ou un aidant, nous pouvons vous proposer une offre d’activité physique adaptée, n’hésitez pas à nous contacter.

Quelques recommandations spécifiques par pathologie :

  • Obésité  ➔  programmes d’activité d’endurance (vélo, natation, aquagym) sur au moins 45 minutes

  • Diabète de type 2  ➔  privilégier l’association du renforcement musculaire (haut/bas du corps et abdominaux) et des activités d’endurance d’intensité modérée à élevée

  • Maladies coronaires  ➔  poursuite d’une activité physique régulière d’endurance comme la marche, la natation, l’aquagym et le vélo

  • Accident vasculaire cérébral  ➔  activité physique régulière intégrant la pratique des gestes de la vie quotidienne en améliorant les capacités respiratoires (marche, vélo, aquagym) et la force musculaire (renforcement musculaire) afin de réduire l’impact des séquelles neuromusculaires sur la qualité de vie et prévenir les récidives

  • Cancer  ➔  programmes combinant endurance et renforcement musculaire pour améliorer la qualité de vie et réduire les effets secondaires liés au cancer et aux traitements (déconditionnement musculaire, fatigue, intolérance au traitement)

Que vous soyez un particulier ou un responsable de structure accueillant un public atteint d'affections de longue durée, un proche ou un aidant, nous pouvons vous proposer une offre d'activité physique adaptée. N'hésitez pas à nous écrire dès maintenant dans la rubrique contact en cliquant sur la case ci-dessous.